Nos demandes.

La persistance de l’exploitation et l’abus des travailleurs dans l’industrie mondiale du vêtement découle à la fois l’incapacité des gouvernements à protéger les droits du travail de leurs citoyens et la réticence des entreprises à assumer leur responsabilité pour les travailleurs se trouvant aux niveaux les plus bas de leurs chaînes d’approvisionnement.

Nous souhaitons que lorsqu’elles regardent pour acheter des vêtements de travail, les autorités publiques – principalement les gouvernements locaux – prennent en compte des critères sociaux dans leur appel d’offres et dans le processus de sélection des offres, encouragent leurs fournisseurs à évaluer, vérifier et, si nécessaire, améliorer les conditions de travail dans leur chaîne d’approvisionnement ou de production à travers un processus volontaire, progressif et durable.